Eduquer à l'environnement: état des lieux

Publié le par charlimagine

Education relative à l’environnement :

 
S’il suffisait d’aimer…
 
 

            Comme j’ai pu l’exposer dans le post «  Faire de son rêve un métier », je souhaite construire un projet professionnel promouvant l’éducation à l’environnement.

             Depuis quelques années, une prise de conscience collective des problèmes environnementaux s’éveille. Le développement durable rentre dans le vocabulaire commun de ceux qui deviennent « éco citoyens ». Cet essor en faveur de la protection de la planète et de la responsabilité de nos actions pour les générations futures n’en demeure pas point à ses balbutiements.
 




La charte de l’environnement invoque notre droit à vivre dans un environnement « sain et équilibré » (article 1) tout en proclamant nos devoirs de le protéger  et de limiter les dommages que l’on pourrait y faire…



 
 

Le ministère de l’écologie et du développement durable a fait de l’éducation à l’environnement pour le développement durable une de ses missions prioritaires :

 « L’ensemble de ces démarches vise à développer une politique nationale d’éducation et de formation répondant concrètement aux besoins de notre société face aux enjeux planétaires, pour aujourd’hui et pour demain. » nous dit le ministère.

Ces paroles sont encourageantes, mais qu'en est-il vraiment ?

Incontestablement, des formations existent.
En voici deux qui m’auraient intéressée :
Licence professionnelle “Médiation scientifique et éducation à l’environnement”
:
http://www.iut.univ-tours.fr/iuttours/etudes/departement/carsoc/lpeducarsoc.htm  
(à laquelle j’ai postulé, et malgré un dossier de candidature favorable, pour des raisons professionnelles et privées, j’ai décliné (un peu à contre coeur) l’entrée dans cette formation prometteuse.)


Mais toujours est-il qu’au final, les postes sont rares, la reconnaissance des nouveaux diplômes aléatoire, les salaires dérisoires.


Un état des lieux  des débouchés des métiers de l’environnement :
 
 

Par curiosité et pour information, je regarde les (rares) annonces qu’il existe…La dernière en date correspond à un profil de poste auquel j’aurais pu éventuellement postulé si je cherchais un emploi :

Un salaire brut de 1330€ me semble une bien piètre rémunération à la vue du niveau de diplôme exigé et à l’expérience requise…

Aimer faire de l’éducation à l’environnement ne suffit pas, on nous demande de nous prostituer : Avoir des diplômes et de l’expérience autant que faire ce peut, tout ça pour décrocher un poste mal rémunéré, quand on a la chance d’en trouver un…Où sont passées les promesses du ministère ? Est-ce donc ça la professionnalisation de l’éducation à l’environnement ?

Suis-je décourager ? Non.

Simplement, j’ai décidé de prendre des chemins de traverses, ayant toujours le même objectif en tête.

Même si cela fait quelques années que j’ai arrêté les études de biologie, je n’en demeure pas moins sensible aux notions d’écologie. La licence de biologie m’a donné des bases de connaissances en écologie-environnement (qu’il faudrait que je révise !)

Je viens de rentrer en formation d’éducateur spécialisé, et espère bien conforter mon expérience dans le domaine de l’action sociale…Le DEES, si je le décroche, m’apportera la connaissance des publics nécessaire pour éduquer.

 

   




+






= Education à l'environnement ?


je l'espère...

 Est-ce que ce sera suffisant ? En serai-je capable ? Je ne sais pas, c’est un objectif à atteindre, à moi de me donner les moyens d’y arriver. PATIENCE ET PERSEVERANCE sont de mises.

Publié dans Ecolo mania

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bravo !et tu as bien choisi ton orientation.Tu auras à faire à des enfants comme les miens. Ce n'est pas tous les jours facile mais les joies sont immenses.Je n'ai pas trouvé ton article sur Charlimagine.En allant sur mon blog tu peux te faire une petite idée du travail que l'on peut faire avec des élèves en difficulté.Je suis certaine que tu vas réussir :-)Amitiés Annie
Répondre
C
Merci pour cette visite!Voici l'article "Faire de son rêve un métier": http://charlimagine.over-blog.com/article-2702677.html