Enfin bref...

Publié le par charlimagine


Voici des semaines que je me lamente de mon manque d'inspiration...pas une ligne de texte à l'horizon, ...Alors j'ai laissé le temps au temps me doutant que ce qui sortirai de cette traversée du désert créatif serait sans doute un mirage tourmenté...Pas manqué!  Je ne suis pas très satisfaite du résultat, et une fois n'est pas coutume rien de très réjouissant dans ces vers mais bon, ce n'est qu'un texte rien de plus... et puis  quel soulagement de voir enfin deux mots se suivre et s'assembler.

En attendant mieux...

 Futile fantôme...

Aux paroles que nous tûmes

Aux silences qui assomment

Je regrette, je présume

Que tu ne sois qu’un homme

Fallait que j'assume

L’envie que tu consommes

Cette flamme qui se consume

Au plus profond de nos sommes.

 Me noyer d’amertume

Au fond d’un verre de Rhum ?

Non, je soigne le rhume

De ce drôle d’arôme

A l’air libre de ma plume

L’encre coule et dégomme

Les vices de l’enclume

Crochetant deux atomes

Aux amants que nous fûmes

Aux cons que nous sommes

Je souris, je résume

Que tu n’es qu’un môme.

Voilà que tu assumes

Ce désir et tu consommes

Une femme qui te consume

Ne suis-je que le fantôme

Futile qui  embrume

L’âme  et rend mâle l'homme ?



Publié dans radio miroir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Eh bien pour un soi-disant manque d'inspiration si ce n'est un coup de maître l'essai est ici bien transformé ... Une plume qui ne botte pas qu'en touche...  cornediou ! Bises de ton Farfadet de père ... et de ta Maman qui t'aime très fort
Répondre