Mine de rien...

Publié le par charlimagine


Mine de rien, le temps passe! Plus de 10 mois que je n'ai pas publié dans cette partie du blog...
Mine de rien, plus de 10 ans déjà se sont écoulés depuis l'achat de mes premiers crayons de couleurs
Mine de rien, le plaisir de dessiner a bien commencé par ces crayons de couleurs...

Alors, voilà, même si j'ai maintes fois répété que j'avais une prédilection pour la craie, je ne peux rester indifférente à mes crayons de couleurs...si chers...Et c'est peu de le dire! Bien sur, la valeur sentimentale que je leur voue est énorme, ils ont été de précieux partenaires, accompagnant mes périgrinations au cours des époques...du salon de jardin à la plage, du TGV aux chambres étriqués en séjour...Ils étaient toujours là, prêts à assouvir un besoin de prendre des couleurs!

Mes crayons de couleurs...Si chers...achetés à l'unité, petit à petit...Là où bien des ados se seraient ruinés en CD ou en fringues, je dépensais mon argent de poche dans des mines de bois...Aujourd'hui plus de 70 crayons de couleurs sont  précieusement rangés par teinte dans des pots...Essentiellement des Derwent et des Caran d'Ache payés à l'époque entre 8 et 10 franc l'unité... Il est aujourd'hui très difficile d'acheter des Derwent à l'unité, à mon grand desespoir... :-(

Aujourd'hui, je n'utilise plus beaucoup les crayons de couleurs car je trouve le rendu souvent trop fade, ils réclament beaucoup d'exigence dans l'application, dans la netteté du trait (alors qu'avec la craie on peut obtenir un effet très facilement)...

Voici un des rares dessins que j'ai fini, réalisé complètement aux crayons de couleurs...
En même temps, c'est Cédric;  mon beau-frère qui m'avait lancé le défi..

Trouvant souvent les formes peu mises  en valeurs, j'ai allié à plusieurs reprises les crayons aux feutres...




























Aujourd'hui je les utilise avec parcimonie, je laisse les mines divaguers sur le canson aux rythmes de courbes et spirales allégoriques...Laissant les couleurs se mélanger,  se superposer; les formes se croiser et se délier sans intentions particulières...


Mine de rien,  malgré les déménagements, malgré les années, mes crayons de couleurs m'ont toujours suivis
Mine de rien, la taille réduite, ils ne se lassent pas de marquer le temps de leurs couleurs.
Mine de rien, autant en emporte la couleur du temps.

Publié dans Essaim de dessins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Une belle palette de couleurs  pour une mine de créations ...Et l'artiste, à sa planche ne se mélange pas les crayons !...Bises à Vous Deux de Mamounet et de papounet Non , les crayons, je ne les embrasse pas , je les machouille plutôt ...Ton Farfadet de père
Répondre